Vivre et travailler en Italie sans parler italien

Vivre et travailler en Italie sans parler italien, est-ce un rêve ou une réalité? Est-ce que les italiens parlent français?

Beaucoup sont les questions que nous nous posons avant de franchir le cap et de partir en Italie. Dans ce guide, nous de aller en Italie, avons tenté d’énumérer toutes les options qui te permettront de partir vivre en Italie sans parler italien et d’ainsi réaliser ton projet!

SOMMAIRE

1# Partir vivre en Italie sans parler Italien

francais-en-italie

Souvent les personnes se disent ” d’une façon ou d’une autre je me ferais comprendre”, “Je franchis le cap de venir vivre en Italie et j’apprendrais l’italien une fois sur place”.

Cela est dû sans doutes au fait que l’on sait que l’italien est une langue très intuitive et que nous espérons comprendre les italiens qui parlent avec les mains.

Mais est-ce suffisant pour vivre en Italie? La verité est qu’il n’y a pas de règles, et tout dépend des personnes, des projets, des contextes et des emplois que tu viseras. L’Italie est un pays dans lequel il y a un chômage élevé mais où le français est demandé dans différents secteurs proféssionnels. D’ailleurs plusieurs entreprises françaises se sont installées en Italie, ce qui a permis à la communauté française de croître sur le territoire italien.

Cependant pour se faire comprendre en Italie, l’anglais et le français parfois ne suffiront pas. Apprendre une langue demande du temps et avec une méthode d’apprentissage intensive cela peut prendre entre 6 mois et 1 an pour en obtenir une maîtrise totale. Mais c’est possible! La seule chôse qui sera plus compliquée si tu ne parles pas italien, sera de régler toute la partie administrative, qui en Italie est assez complexe.

 

 

1.1 Les italiens parlent-ils français?

S’il n’est pas indispensable savoir parler italien en Italie, il ne faudrait pas non plus s’attendre qu’en Italie tout le monde parle français!

Bien que le français soit la seconde langue étudiée au collège et au lycée en Italie, (d’après les données de 2020 fournies par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères), l’on éstimerait que 20% de la population italienne sache parler anglais et 19% le français.

Ce n’est donc pas impossible de parler français en Italie et que l’on vous comprenne, mais ce sera d’autant plus simple en Val d’Aoste par exemple qui est une région autonome et bilingue français/italien.

2# Travailler en Italie sans parler italien

D’après les données de Eurostat, de mars 2019, l’Italie était le 3ème pays ayant le taux de chômage le plus haut (10,2%), la France arrivant juste derrière avec un taux de 8,7%.

Il n’est donc pas si simple de trouver sa place quand l’on vient d’un pays étranger, avec peut-être un diplôme à faire reconnaître, et qu’en plus nous ne parlons pas italien.

Rien n’est impossible, mais si tu souhaites construire une carrière proféssionnelle et évoluer dans un domaine, à un moment donné, il faudra sans doutes apprendre l’italien.

2.1 Quels sont les métiers pour partir vivre en Italie sans parler italien?

travailler-en-italie-sans-parler-francais-1

Si tu ne parles pas un mot d’italien et que tu souhaites travailler en Italie, tu pourras par exemple postuler à des emplois qui ne demandent pas la connaissance de l’italien.

En règle générale, les métiers de l’artisanat, les métiers artistiques ou encore ceux qui ne nécessitent pas d’une qualification particulière te permettront de travailler en Italie sans parler italien.

Par exemple, tu trouveras toujours des offres d’agent d’entretien, au pair, animateur dans un centre de vacances, magasinier, livreur, plongeur,…

Toutefois, tu peux également décider d’exploiter ton niveau de français qui est très demandé en tant qu’employé customer care, commercial pour le marché francophone, ou encore, profésseur de français dans le secteur privé dans le nord de l’Italie.

3# Faire un stage en Italie sans parler italien

Beaucoup d’étudiants rêvent de partir faire un stage en Italie, et ils ont raison! Le stage permet en effet, une immersion complète dans le monde du travail italien qui aide à se projeter dans un projet proféssionnel en Italie.

3.1 Comment trouver un stage en Italie?

Pour pouvoir faire un stage à l’étranger, tu as besoin d’une convention de stage, d’une structure d’accueil et d’un tuteur de stage.

La convention de stage peut vous être délivrée par votre établissement scolaire ( si le stage est réalisé dans le cadre de tes études), par une mission locale ( de 16 à 25ans), par Pôle Emploi.

Le stage en Italie peut durer maximum 12 mois, mais si la convention est établie par la mission locale, elle ne pourra durer maximum que 2 mois.

Pour trouver des offres de stages en Italie, tu peux te rendre sur les sites de Indeed,Lavoroestage ou Jobrapido.

ATTENTION: En Italie, le stage n’est pas seulement proposé dans le cadre d’études, ainsi il est important de s’assurer que l’enteprise d’accueil signe la convention et te mette à disposition un tuteur qui te suivra tout au long de ton stage.

4# Les contrats de travail pour travailler en Italie sans parler italien

Parfois le chemin classique de recherche d’emploi en Italie n’aboutit pas dans les délais que nous ésperons. Ne te décourages pas! Il n’y a pas qu’une seule piste qui te permets d’atteindre tes objectifs d’expatriation en Italie!

Quelles possibilités s’offrent à une personne qui veut partir vivre et travailler en Italie? Voici une liste de 4 contrats de travail pour travailler en Italie sans parler italien que tu pourras saisir dès à présent!

4.1 Effectuer une mission de Volontariat International en Entreprise en Italie (V.I.E)

Le Volontariat International en Entreprise est peu connu et pourtant présente de nombreux avantages! Il est accessible aux candidats de 18 à 28 ans et représente une opportunité de travailler pour une entreprise française ou partiellement française, à l’étranger tout en étant encadré par un’entité française.

Les opportunités sont nombreuses et dans différents domaines. Les missions varient entre 6 et 24 mois et peuvent être renouvelées 1 fois seulement, sans excéder les 2 ans maximum.

Ce contrat est très bien rémunéré puisque le montant des différentes indeminités s’élève à environ 2000 euros.

Les différentes offres de V.I.E en Italie se trouvent sur Civiweb.com . Parfois il est possible de saisir des opportunités directement par le biais de ton entreprise en France ou par le bouche à oreille.

4.2 S’engager dans un Service Civique en Italie

Si tu as entre 16 et 25 ans le Service Civique en Italie peut-être une option à prendre en considération!

Les missions durent généralement de 6 à 12 mois et te permettent de t’engager dans différents domaines d’activité.

Ce volontariat est encadré par l’Etat français qui te verse une indemnité mensuelle d’environ 450 euros + indemnités supplémentaires.

Pour accéder aux offres de service civique en Italie, tu peux te rendre sur service-civique.gouv.fr pour accéder aux offres disponible partout dans le monde.

4.3 S’impliquer dans un Service Volontaire Européen en Italie

Le SVE est une expérience de volontariat à l’étranger accessible aux personnes de 18 à 30 ans désireuses de vivre dans un autre pays pendant une durée maximum de 12 mois et de se mettre au service d’une association à but non lucratif.

Cette initiative financée par la Commission Européenne, couvre également les frais de logement et nourriture du volontaire, ainsi que les frais de voyages (dans une certaine limite), d’assurance maladie et offre un soutien linguistique.

Le Service Volontaire Européen a été remplace en 2018 par le Corps Européen de Solidarité.

L’ensemble des offres sont disponibles sur corpseuropeendesolidarite.fr.

4.4 Participer au programme de Mobilité Internationale en Italie de Pôle Emploi

Certains ne le savent peut-être pas, mais Pôle Emploi favorise le retour à l’emploi via un programme de mobilité intérnationale.

En effet, si tu es inscrit à Pôle Emploi, et que tu souhaites explorer des pistes d’emploi ou de stage à l’étranger, saches que ton conseiller peut t’aider dans tes démarches.

A travers cette initiative, tu seras mis en contact avec des entreprises européennes et des référents qui t’aideront à concrétiser ton projet en Italie.

N’hesitez pas à demander à tonconseiller Pôle Emploi de te soutenir dans cette démarche. Dans la rubrique mobilité internationale du site internet de Pôle Emploi, tu trouveras toutes les informations nécessaires.

 

Articles conseillés