Le coût de la vie en Italie

Si tu as décidé de partir vivre en Italie, alors tu t’es déjà demandé quel est le coût de la vie en Italie? Et c’est une question legitime!

La question des finances est toujours cruciale, mais le thème est encore plus délicat quand ta vie s’apprête à être bouleversée et alors tu te demandes si financièrement tu vas réussir à gérer les différentes dépenses. L’inconnu peut parfois effrayer et même paralyser, alors nous sommes là  pour te rassurer et te donner une idée plus claire des dépenses que tu devras assumer pour que tu puisse vivre de façon sereine ton aventure!

SOMMAIRE

1# Partir vivre en Italie les démarches

En parcourant notre blog, tu auras sans doutes découvert les différentes démarches dans le cas d’une expatriation en Italie. Tu auras également pu t’apercevoir qu’une partie de ces dernières sont gratuites tandis que d’autres seront payantes.

Dans la catégorie des démarches gratuites il y a l’obtention du codice fiscale, l’inscription auprès du système de santé italien ou encore l’ouverture d’un compte bancaire italien. Toutes les autres, comme tu peux déjà t’en douter, seront payantes.

Quand nous pensons aux démarches payantes nous pensons à la demande de carte d’identité italienne (prix 22 euros), à l’immatriculation de ton véhicule en Italie (prix environ 150 euros), à la  reconnaissance de ton diplôme étranger ( 41 euros), à l’obtention d’un numéro de téléphone italien ( environ 10 euros), à la souscription d’un abonnement internet (30 euros).

En faisant un bref calcul, tu peux constater que les premières démarches administratives n’ont pas un coût très élevé, globalement moins de 300 euros, mais qu’en est-il du prix de la vie en Italie?

2# Le prix de la vie en Italie

La vie en Italie est moins chère que dans d’autres pays d’Europe, cependant la différence se trouve dans l’impact économique des dépenses sur les salaires perçus en Italie.

Selon le rapport de Numbeo, l’Italie se place dans les 30 premiers pays au monde qui ont le coût de la vie plus élevé et occupe la 27ème position du classement. Toutefois, la France occupe la 15ème position avec un prix de la vie beaucoup plus élevé. En analysant les données tu pourras constater que le coût de la vie en Italie est certainement plus faible, tout comme les salaires.

Tout dépend du lieux où tu te situes mais en prenant en considération notre expérience et les prix constatés, voici la liste des dépenses que tu devras affronter: le loyer avec les charges (en moyenne 600 euros mensuels), les courses (en moyenne 250 euros mensuels), les factures de gaz, eau, éléctricité (environ 100 euros mensuels), l’abonnement téléphonique (10 euros par mois), l’abonnement internet (40 euros par mois), l’assurance voiture ( environ 100 euros mensuels), les frais de transport (environ 150 euros par mois), la taxe d’ordures ménagères (environ 40 euros par mois), pour un total d’environ 1290 mensuels.

Il est évident que ce total est purement indicatif et va dépendre de tes habitudes, de l’endroit où tu vis, de comment tu te déplaceras etc etc. Par exemple, si tu possèdes une voiture il faudra compter également le “bollo” d’environ 200 euros annuels. Mais si t’en possèdes pas, tes dépenses de transport baisseront.

Sur Numbeo, tu pourras également trouver des données indicatives sur le prix de la vie en Italie dans les villes italiennes qui t’intéressent.

3# Où aller en Italie?

cout de la vie en italie

Pour choisir le lieux idéal, tu vas sans doutes te baser sur des critères esthétiques de la ville mais également sur le nombre d’emplois disponibles, le taux de chômage et probablement le coût de la vie, des loyers etc etc n’est-ce-pas?

Bonne tactique! Cependant le coeur te diras que toute l’Italie est magnifique mais tu n’arriveras pas choisir une ville en particulier, le taux de chômage portera ton attention plus facilement sur la partie nord que sur la partie sud de l’Italie, et le coût de la vie t’emmenera vers Potenza, Ancona, Bari, Sassari ou encore Messina classées comme les villes les moins chères d’Italie.

Ici, tu pourras choisir la province de ton choix et voir son classement sur le total des 107 provinces italiennes en ce qui concerne les richesses, la securité, l’emploi, la démographie et la culture. Ceci te permettra d’avoir plus d’éléments pour prendre la bonne décision.

Toutefois, les 3 provinces où il fait bon vivre sont: Bologna(1ère place), Bolzano (2ème), Trento (3ème place).

4# Coût de la vie en Italie par rapport à la France

Le coût de la vie en Italie est en moyenne 8% moins élevé qu’en France, ce qui signifie tout simplement que la vie en Italie est moins chère par rapport à la France. Nous l’avons d’ailleurs constaté au niveau du classement Numbeo cité un peu plus haut. Beaucoup de loisirs en Italie sont d’ailleurs gratuits étant donné qu’il s’agit d’un pays qui possède un énorme patrimoine culturel à ciel ouvert.

Une grande disparité dans les prix se dessine une fois de plus entre le nord et le sud. Parmi les choses les plus chères nous retrouvons les loyers et les transports qui prenennent une place importante dans le budget familial.

5# Budget en Italie

En 2012, une étude de Destinazione Lavoro, révélait que l’Italie avait un rapport entre le salaire et le coût de la vie parmis les plus défavorables d’Europe. Avec un salaire moyen de 1410 euros et le coût de la vie proche de 39,4 euros par jour, l’impact des coûts sur les entrées était de 83,8%. 

L’impact des coûts sur les entrées en Europe déscendait à 68%, alors que la France avec un salaire moyen de 2180 euros et le coût de la vie de 44,3 euros par jour enregistrait un impact des dépenses sur les entrées de 60,6%.

Il est évident que ces données peuvent varier d’une année à l’autre, mais ce qu’il est important de savoir est que finalement les coûts en Italie sont très élevés par rapport aux salaires. Ainsi, si l’on considère que les personnes en Italie dépensent presque autant que ce qu’elles gagnent en charges fixes et auraient donc moins d’argent pour leurs loisirs et dépenses personnelles.budget en italie

D’après ce graphique, nous pouvons d’ailleurs remarquer que les 3 principales dépenses dans le budget italien sont la maison, les courses et les transports.

Ce constat n’a rien d’étonnant et révèle la réalité de nombreux pays européens, mais cela peut être intéressant d’analyser les dépenses secondaires.

La restauration, les soins à la personne, la culture et l’habillement par exemple ont un rôle important dans les habitudes italiennes.

6# Les aides en Italie

Un français qui arrive en Italie s’attendrait à avoir des aides au logement, une mutuelle, une allocation chômage, une allocation familiale etc etc Mais en réalité, l’Italie ne fournit pas autant d’aides qu’en France ou du moins elle en fournit mais de façon différente.

Comme nous l’avons déjà evoqué, il n’existe pas de mutuelle car le système de santé est différent, mais il n’y a pas non plus d’aides au logement et c’est pour cette raison que la plupart des personnes celibataires habitent avec leurs parents jusqu’au mariage.

Mais rassure-toi, l’Etat donne un coup de pouce aux personnes qui sont en grande difficulté.

L’indemnité chômage ou Naspi

Si tu devais te retrouver au chômage en Italie, tu pourras bénéficier d’une indemnité chômage pour un maximum de 24 mois, à condition de répondre aux prérequis.

Pour avoir droit à cette aide au chômage en Italie, il faut avoir perdu de façon involontaire ton emploi (licenciement, fin de contrat, licenciement à l’amiable..), avoir cotisé pendant au moins 13 semaines dans les 4 dernières années précédant le chômage, avoir travaillé au moins 30 jours pendant les 12 derniers mois précédant le chômage.

Le revenu de citoyenneté ou Reddito di cittadinanza

Mis en place en janvier 2019, cette aide a été créée par l’Etat italien afin de lutter contre la pauvreté et favoriser l’insertion sur le marché de l’emploi.

Pour être bénéficiaire, il faut être majeur, italien ou ressortissant de l’UE ou ressortissant d’un État tiers en possession d’un permis de séjour UE longue durée, résider en Italie depuis au moins 10 ans et de façon continue durant les 2 dernières années.

Les ressources du foyer doivent être inféreures aux seuils de revenus annuels fixés par l’INPS.

Le montant du revenu de citoyenneté est compris entre 480 euros et 9360 euros par an en fonction des revenus du foyer pour une durée de 18 mois consécutifs, pouvant être renouvelée après un mois de carence.

La prime naissance ou Premio nascita

Depuis 2017, une prime de naissance de 800 euros est accordée aux femmes qui ont atteint au minimum le 7ème mois de grossesse ou qui ont adopté un mineur par simple demande à travers la plateforme INPS.

Comme autre critère pour la délivrance de ce bonus, le demandeur doit avoir obtenu la résidence italienne, doit être de nationalité italienne, ou UE, ou extra UE mais en situation régulière sur le territoire italien.

En plus de ces primes l’Etat délivre les Bonus crèche (Bonus Asilo Nido), les Bonus garde d’enfants (Voucher Baby Sitter), les bonus inclusion handicap (Bonus disabili) etc etc.

En règle générale, il est important de retenir que l’Italie, prévoit des aides pour les situations d’extrème urgence contrairement à la France qui intervient ponctellement dans la vie des citoyens avant que la situation devienne critique.

Si tu as encore des questions ou des doutes, nous de Aller en Italie , pouvons t’accompagner à réaliser ton projet en Italie à travers 3 programmes de coaching . Contacte-nous pour avoir plus d’informations sur nos préstations!

A bientôt

Jessica&Andrea

Articles conseillés